DSCN0069

"L'amour, c'est pas pour moi, disait Noemi en sanglotant, je le savais bien que c'était pas mon truc. Je ne sais pas comment on fait. A ce dîner épouvantable où il m'a invitée, on n'était même pas assis l'un à côté de l'autre et il a fait comme si de rien n'était, comme si j'étais une amie comme une autre. Il est fourbe, cet homme, il avance masqué. Pourquoi il ne m'a pas laissée tranquille? Tout allait si bien, et maintenant j'ai envie de mourir quand je sais qu'il ne sera pas là. Je me fiche de tout le monde. De vous aussi, qui êtes ma famille. Je me fiche de ton bébé, alors qu'avant je faisais des prières. Je me fiche que notre soeur fasse une tentative de suicide. D'ailleurs je me dis qu'elle devrait le faire. A quoi bon être sur terre, quand on est comme elle? Et nous tous, sur terre, qu'est-ce qu'on y fait? Et je me fiche même de la maison. Tu te rappelles combien je l'aimais, le soin que j'en prenais, les économies, les projets, ces nuits passées à faire les comptes? Alors que maintenant, s'il est en retard, j'ai envie de la démolir de mes propres mains, avec tout ce qu'elle contient. Ce bric-à-brac. Ces souvenirs des morts. Même Dieu, je ne le prie plus que pour qu'il me téléphone, qu'il vienne me voir, qu'il m'emmène dans cet endroit affreux. Affreux. Et qui me paraît le plus bel endroit du monde. Je ne suis pas faite pour l'amour. Je ne tiens pas le choc. Moi l'amour, je le hais. Je le hais."

Milena Agus, La comtesse de Ricotta